Composter, pailler et utiliser des fertilisants naturels


Intérêts : diminuer la quantité de déchets organiques mis à la poubelle en les valorisant via le compostage ou le paillage et ainsi fertiliser naturellement votre sol.

Grâce au compostage, vous pourrez valoriser vos déchets alimentaires et déchets verts tout en enrichissant votre sol en humus et en éléments essentiels à la croissance des végétaux. En effet, le compostage consiste en la dégradation et la transformation (accélérées) des matières organiques en humus grâce à l’action d’êtres vivants du sol tels que des bactéries, des champignons, des vers ou encore des insectes.

Il existe plusieurs méthodes de compostage : compostage en tas, compostage en silo, compostage en surface, lombricompostage...

Cette mesure fera du bien à votre sol, mais également à votre portefeuille !

Contrairement à la fertilisation chimique, la fertilisation biologique n’a pas seulement pour but de nourrir directement chaque culture mais également d’améliorer la qualité du sol et sa fertilité. Outre l’utilisation du compost, plusieurs solutions biologiques existent pour améliorer la fertilité de votre sol.
Par exemple, la plantation de plantes servant d’engrais verts qui puisent des éléments fertilisants (comme l’azote, nutriment essentiel à la croissance des plantes), les stockent et en se décomposant, les rendent assimilables dans le sol par d’autres plantes.
Si vous élevez des animaux (poules, vaches, moutons, chèvres, chevaux, lapins), vous pouvez utiliser le fumier pour améliorer la qualité de votre sol. Cependant, un fumier de poules n’aura pas le même effet sur votre sol qu’un fumier de vaches. Prenez donc soin de vous renseigner sur les effets des fumiers ainsi que sur les méthodes de stockage du fumier.

Le paillage permet de limiter la pousse des herbes indésirables tout en évitant l’érosion du sol par la pluie et le vent. Il permet aussi d’économiser l’eau en limitant les pertes par évaporation. Le paillis sert aussi de source d’alimentation pour les êtres vivants du sol et pour les auxiliaires du potager : un sol paillé est donc un sol qui sera généralement en bonne santé.
Pour pailler, plusieurs matériaux végétaux peuvent être utilisés : les feuilles broyées, les écorces, paillettes de chanvre, broyat frais, paille, herbes sèches... Chaque végétal possède des caractéristiques propres suivant l’utilisation que vous souhaitez en faire, prenez soin de vous renseigner sur le type de paillis le plus adapté à votre culture.